Audi, encore champion du « greenwashing »

Publié le par Ecauto

Audi A3 TDiAmoureux de notre belle planète, écologistes, défenseurs de la nature,  passez votre chemin : ce dont je m’apprête à vous parler ici risque en effet fort de vous agacez. Autant tout vous dire tout de suite pour vous y préparer au mieux : nous sommes ici en présence d’un des plus beaux cas de greenwashing1 jamais vu dans la publicité. OUI ! Rien que ça. Le spot nous vient d’Audi venu vanter les mérites de son A3 TDI.

Explications : on se fait élire voiture verte de l’année, et puis on se croit tout permis. Après le Q7 qui nettoie les bronches, voici l’A3 TDI qui ravit d’afficher « seulement » 115g de CO2 au kilomètre, s’estime en matière d’écologie supérieur au vélo, aux transports en commun et autres moyens de déplacements alternatifs parce que plus drôle. Oui c’est ça. Le vélo et le bus c’est nul, parce que ce n’est pas drôle.

http://www.youtube.com/watch?v=LtbaMTRg8xY&feature=player_embedded

1Le terme Greenwashing est un terme anglophone qui peut être traduit par verdissement d'image. Le terme Greenwashing est utilisé par les groupes de pression environnementaux pour désigner les efforts de communication des entreprises sur leurs avancées en termes de développement durable, avancées qui ne s’accompagnent pas de véritables actions pour l’environnement. A la notion de Greenwashing est opposée celle de publicité éthique. Le terme Greenwashing trouve son origine dans la contraction des mots green, vert et brainwashing, ou lavage de cerveau. Le terme Greenwashing a été employé pour la première fois suite à un article paru dans la revue Mother Jones au début des années 1990. (Source : Publicitaires Eco-Socio-Innovants). Ce terme est également utilisé pour désigner le rapprochement d’une entreprise avec l'ONU dans le cadre du Global Compact.

Publié dans Publicité

Commenter cet article

Maeliss 13/01/2010 11:00


Une si belle voiture, maintenant au vert!